Vélo électrique incentive Paris

Depuis quelques années déjà, les vélos à assistance électrique (VAE) sont en plein essor. Et à juste titre ! Cette alternative aux modes de transport traditionnels est écologique et permet à chacun de contribuer à la réduction du trafic routier et des taux d’émission dans les grandesagglomérations françaises. En zone urbaine, le vélo électrique est un véritable allié du quotidien. Propre, il n’est pas soumis aux redevances imposées par les zones à faibles émissions et vous aidera à vous faufiler dans la circulation.

Les bienfaits du vélo électrique ne se limitent pas à la protectionde l’environnement : il est également bon pour la santé. Le vélo à assistance électrique encourage ses usagers à faire un peu d’exercice au quotidien et convient même aux plus réfractaires, qui trouvent le cyclisme traditionnel « fatigant » ou n’aiment tout simplement pas déployer des efforts surhumains pour gravir la côte qui mène au bureau ou au magasin le plus proche. Le VAE est également une option pertinente pour les personnes plus âgées qui n’ont pas le permis de conduire, en particulier dans les agglomérations où les transports publics sont limités.

Le principal obstacle à l’achat d’un vélo à assistance électriquereste bien entendu son prix : avec des modèles premier prix frôlant les 1 000 euros, nombreux sont les acheteurs potentiels qui patientent ou restent à l’affût de bonnes occasions avant d’investir.

Ce problème n’est toutefois pas sans solution : les nombreuxavantages du vélo électrique pour la société ne sont pas passés inaperçus et les collectivités territoriales sont nombreuses à multiplier les primes, aides et autres subventions dans le but d’encourager leurs habitants à en faire l’acquisition et à contribuer à un environnement urbain moins pollué.

Les primes à l’achat sont généralement accordées par trois types de collectivités :

• Les villes et municipalités
• Les organismes départementaux et régionaux
• L’État

Avant toute chose, il faut savoir que les aides proposées pour l’achat d’un vélo électrique varient énormément d’une commune ou d’une région à l’autre. Il est parfois possible de cumuler plusieurs primes à l’achat, ce qui réduit grandement le coût initial d’un VAE.

Aide de l’État pour l’achat d’un vélo électrique

Sous certaines conditions de revenus, il est possible d’obtenir un bonus de l’État en complément d’une aide obtenue auprès d’une collectivité territoriale ou d’un groupement de collectivités territoriales. Le montant de ce bonus vélo réservé à l’achat d’un VAE neuf est plafonné à 200 € et ne dépassera pas le montant de la prime locale déjà perçue. Pour obtenir le remboursement de votre vélo électrique, il suffit de remplir le formulaire en ligne.

Subvention à Paris et prime en Île-de-France

Aides locales et municipales à Paris et en IDF

Les personnes résidant à Paris ou en IDF et envisageant l’achat d’un vélo à assistance électrique devraient en premier lieu se pencher sur les aides proposées par leur municipalité.

• En région parisienne, la mairie de Paris propose une subvention fixée à 33 % du prix d’achat hors taxe plafonnée à 400 euros. Les demandes doivent être effectuées en ligne et se rapportent à l’achat de VAE neufs.


• Les villes de Boulogne-Billancourt, Meudon et Sèvres, entre autres, ont opté pour un dispositif d’aide complémentaire, qui vient s’ajouter au paiement d’une prime régionale (voir ci-après), permettant de réduire les frais d’achat d’un vélo électrique de 400 €.


• Chaville propose une subvention pour l’achat d’un deuxième VAE et Rueil-Malmaison affecte une partie de son budget à des primes à l’achat d’un montant de 500 €. En 2021, cette allocation a été victime de l’engouement des habitants de l’agglomération, mais les Rueillois sont invités à déposer des dossiers auprès d’organismes régionaux pour obtenir des aides d’un montant similaire.

Aides départementales et régionales en IDF et à Paris

Votre agglomération ne propose aucune prime ? Ne désespérez pas ! Bon nombre d’organismes régionaux proposent également des subventions, parfois en complément des aides locales afin de faciliter l’achat d’un vélo électrique.

• Dans la région parisienne, la Métropole du Grand Paris propose une aide de 500 € maximum pour le remplacement d’un véhicule par un VAE.

• Île-de-France Mobilités subventionne également l’achat de vélos à assistance électrique à hauteur de 50 % du prix dans la limite de 500 €. Cette prime généreuse n’est pas cumulable avec les aides locales mais vient les compléter, le cas échéant, sur présentation de justificatifs.

• Le territoire de Grand Paris Seine Ouest fournit lui aussi une prime d’un montant de 200 € à ses habitants et, comme évoqué plus haut, ce montant est doublé par certaines municipalités (dont Boulogne-Billancourt, Meudon et Sèvres).

Les subventions en province

Aides locales et municipales en province

En province aussi, nombreuses sont les agglomérations proposant des primes à l’achat plus ou moins généreuses.

• Plusieurs villes offrent des subventions fixées à 25 % du prix d’achat et plafonnées à 100 €, 200 €, voire 300 €. C’est notamment le cas de Nice, Angers, Saint-Étienne, Poitiers, Lyon, Caen et Nantes, entre autres.

• D’autres agglomérations, dont Bordeaux, Toulouse ou encore Orléans ont adopté des dispositifs réservés aux foyers à revenus modérés pour mettre le VAE à la portée de tous.

• De nombreuses autres villes proposent des dispositifs de soutien à l’acquisition d’un vélo électrique. On citera, entre autres, La Rochelle, Roanne, Blois, Épinal, Épernay, Nevers, Vannes, Arcachon, etc.

Dans un premier temps, il est donc avisé de se renseigner auprès de la commune en effectuant par exemple une recherche rapide sur le site Internet de la municipalité pour identifier tout programme de ce type mis en place à l’échelle locale.

Aides départementales et régionales en province

Les régions de province ne sont pas en reste et propose aussi de vous rembourser une partie du montant de l’acquisition de votre VAE:

• La région Occitanie propose un « éco-chèque mobilité » de 100 € pouvant être complété par un bonus de 50 € supplémentaires pour l’achat de matériel de sécurité à l’intention des personnes non imposables.

• Les Bouches du Rhône subventionnent 25 % du prix d’achat d’un VAE dans la limite de 400 €. Cette « prime vélo électrique » est disponible dans tout le département, y compris l’agglomération marseillaise.

• La Corse, quant à elle, offre une prime correspondant à 25 % du prix d’achat plafonnée à 500 €.

• Et dans les Pays de la Loire, les abonnés du réseau Aléop peuvent profiter d’une prime exclusive de 100 € pour un vélo électrique et de 200 € pour un vélo pliant.

Il ne fait nul doute que ces nombreuses primes et aides rendent les vélos à assistance électrique nettement plus abordables pour les foyers français. Alors, n’attendez plus : faites votre choix parmi une large gamme de modèles, franchissez le cap et prenez part à la révolution électrique des transports pour créer un environnement plus sain pour tous.

Please select a page to begin

You need to select a page in the 'Custom Content Builder' theme settings.